Comme vous le savez, le contexte économique et géopolitique mondial que nous traversons actuellement engendre depuis plusieurs mois une envolée du prix du gaz. L’énergie géothermique, qui représente 75% de la chaleur distribuée sur le réseau d’Épinay-sous-Sénart, limite fortement les conséquences de cette hausse historique sur le prix de vente de la chaleur facturé par la SEMGEP à ses abonnés, mais il reste tout de même 25% de chaleur produits grâce au gaz, principalement durant les mois d’hiver.

La SEMGEP bénéficie de tarifs de gaz favorables jusqu’au 31 décembre 2021, date de fin du marché actuel de deux ans négocié par le groupement d’achat de l’AGÉMO (association des maîtres d’ouvrages publics en géothermie), dont elle est membre. Malgré une négociation ferme pour obtenir le meilleur prix, le nouveau marché en cours de négociation pour 2022 engendrera inévitablement une augmentation du prix d’achat du gaz pour la SEMGEP, et par le jeu des formules de révision, du tarif de vente de la chaleur à ses abonnés (terme R1 unitaire des factures de chaleur).

Nous espérons tous que l’hiver 2022 ne soit pas trop rigoureux pour que nous ayons recours le moins possible à l’appoint au gaz. Mais dans tous les cas, afin de limiter au maximum les répercussions sur les charges des locataires et des copropriétaires, gardons en tête que la norme est une température ambiante de 19-20°C dans les logements (voire moins dans les chambres), et que chaque degré de chauffage de plus ou de moins, c’est une différence de 7% d’énergie sur la facture !