Sélectionner une page

Questions fréquemment posées

Afin de vous apporter un premier niveau de réponse et de vous aiguiller au mieux, découvrez ici les explications aux problèmes les plus fréquemment rencontrés…

L'ensemble de mon immeuble est privé de chauffage. Qui dois-je contacter ?

Contactez la plate-forme d’intervention DALKIA, par courriel à demande-intervention@dalkia.fr, ou par téléphone  au 0810 804 805 (appel surtaxé)

Il fait moins de 19°C dans mon logement. Que se passe-t-il ?

Si c’est ponctuel, il s’agit peut-être d’un incident sur le réseau de chaleur. Les équipes sont probablement déjà à pied d’œuvre pour le résoudre.

Si c’est récurrent alors que le chauffage est bien en service dans l’immeuble, il y a probablement un manque de débit dans votre installation de chauffage.
Cela vient peut-être d’un mauvais réglage des “tés”, d’une présence d’air ou de boue, d’un manque de pression…
Vous devez demander à votre syndic ou à votre bailleur de faire intervenir votre exploitant secondaire.
Si cela persiste et que vous habitez un rez de chaussée au-dessus des caves, saisissez votre syndic ou votre bailleur pour demander si le plafond des caves peut être isolé.

En hiver, il fait trop chaud dans mon logement, je dois même ouvrir les fenêtres. Que faire ?

Contactez votre exploitant secondaire qui doit pouvoir intervenir sur les “tés” de réglage sur le palier ou dans la colonne. Chaque degré économisé, c’est 7% de consommation d’énergie en moins !

Le haut de mon radiateur est chaud, mais le bas est tout froid. Que se passe-t-il ?

Il y a probablement une présence d’air dans le haut du radiateur, ou de boue de chauffage dans le bas, qui empêchent la circulation de l’eau. Si vous ne pouvez pas le purger, ou si cela persiste après purge, contactez votre exploitant secondaire.

J'entends un bruit de "glou glou" dans mes radiateurs. Que se passe-t-il ?

Il y a probablement une présence d’air dans le radiateur. Il faut le purger, et vérifier la pression de l’eau dans l’installation de chauffage. Si vous ne pouvez pas le purger, contactez votre exploitant secondaire.

Est-ce que je peux percer mon plafond pour y fixer un éclairage par exemple ?

Attention ! De très nombreux logements à Épinay sont équipés de chauffage au sol. Si vous percez sans les précautions nécessaires, vous risquez de provoquer une fuite au niveau du circuit de chauffage de votre voisin du dessus, et de provoquer un sinistre aux graves conséquences !

Je dois faire couler beaucoup d'eau au robinet avant qu'elle ne devienne chaude. Pourquoi ?

Si vous avez un robinet thermostatique, vérifiez si le phénomène est le même sur un autre robinet de la maison (cuisine).

Si cela se confirme, il s’agit d’un problème sur la boucle de recyclage de l’eau chaude sanitaire, qui maintient à température l’eau  chaude au niveau de chaque étage.

Contactez votre exploitant secondaire qui doit vérifier le fonctionnement de la pompe de recyclage, ou les équilibrages de la boucle de recyclage.

La pression de l'eau chaude est très faible. Pourquoi ?

Contactez votre syndic ou votre bailleur, pour qu’il demande à votre exploitant de vérifier en chaufferie le filtre et la pompe de charge, ou que la colonne de distribution d’eau chaude sanitaire est bien purgée.

Je n'ai plus d'eau chaude du tout, alors que j'ai toujours de l'eau froide. Que faire ?

Vérifiez s’il n’y a pas eu d’information de coupure ponctuelle d’eau chaude sanitaire pour travaux.

Si ce n’est pas le cas, contactez votre syndic ou votre bailleur, pour qu’il demande à votre exploitant de vérifier en chaufferie le filtre et la pompe de charge, ou que la colonne de distribution d’eau chaude sanitaire est bien purgée.

Je n'ai plus d'eau chaude, ni même d'eau froide. Que se passe-t-il ?

Il s’agit d’une coupure d’eau à l’échelle de l’immeuble. S’il n’y a pas eu d’annonce de coupure préalable, alertez votre syndic ou votre bailleur.

Dernièrement, la géothermie a déclenché des secousses sismiques à Strasbourg. Peut-il se passer la même chose à Épinay ?

Non, il ne s’agit pas du tout du même type de géothermie, et la technique employée en région parisienne ne présente aucun risque sismique.

Vous n’avez pas trouvé votre réponse ? Contactez-nous.